Encore un échec d’ouverture aux cascades « Brida Veil Falls ».

Encore un échec de l’ouverture des « Brida Veil Falls ». C’est décidément incroyablement dur d’accéder au sommet de ces cascades. J’espère que la prochaine sera la bonne.

On s’était pourtant donné les moyens. Départ de Queenstown à 2h du matin et départ de la cabane de Routeburn à 3h30. Ensuite, environ 8h de marche dans le Bush pour gagner une altitude 1513m. Impossible de continuer pour atteindre l’autre petit sommet. L’escalade est trop dur et nous manquons de matériels d’escalade. Nous avons déjà pas mal grimpé , surement quelques passages en IV sur une roche plus que merdique et trempée. Il est temps de renoncer avant de s’en prendre une…. La descente par le même itinéraire ne nous enchante pas vraiment. Nous pourrions équiper les quelques longueurs pour descendre en rappel mais pour le reste de la marche dans le bush, C’est NON.

Qu’une seule solution s’offre à nous. Un couloir à notre gauche qui semble vraiment pourri mais c’est toujours mieux que le bush. Et en effet, c’est pourri, la roche est super friable, les chutes de pierres fréquentes. Les fortes pluies de la veille ont rendu le couloir très glissant et les parois surplombantes déversent de petites cascades de pierres et d’eau… Charmant.

Pas vraiment facile de trouver du bon rochers pour percer mais après quelques heures de batailles, 6 rappels de plus de 60m et quelques grosses frayeurs, nous arrivons en bas du couloir, content d’avoir quand même équipé notre « ravin-canyon »tout pourri !

A chaque fois que nous rappelions les cordes, les roches suivaient avec elles.. A la fin du troisième rappel, un rocher gros comme un ballon de foot est passé à 1 mètre de ma tête. J’ai juste eu le temps d’entendre son bruit, de lever la tête, de regarder Hitoshi avec une grimace, de dire Holy Fuck et de me jeter à terre pour l’éviter. C’était chaud.

Belle journée, forte en émotion et en efforts physiques !

Merci à mes deux compagnons de cordée : Marc et Hitoshi ! Vous êtes forts les mecs…